Le B.I.A à Fromente      

  • Vous le savez, le collège propose à la rentrée prochaine le Brevet d’Initiation Aéronautique aux élèves de Troisième.
  • 20 élèves sont inscrits, un groupe très mixte puisqu’il y a autant de filles que de garçons !
  • Monsieur Jazzini, professeur de mathématiques et responsable du projet et Monsieur Quentin, chef d’établissement se sont rendus à l’aéroclub de Pérouges-plaine de l’Ain afin de mettre en place la convention permettant aux élèves de réaliser les vols prévus dans le cursus du B.I.A.
  • Nous avons donc fait connaissance avec Monsieur Gilbert Darmon, président de l’aéroclub et Monsieur Pierre Clary, ancien de l’aéronavale et chef pilote.
  • Certifié superviseur de formation BIA, ce dernier s’assurera de la conformité de l’enseignement délivré à nos élèves.

     

L’aéroclub de Pérouges et son aérodrome ont été créés en 1952 par Robert Darmon, ancien officier de l’Armée de l’Air, et trois de ses amis passionnés d’aéronautique. Situé près de la célèbre cité médiévale du même nom, l’aéroclub de Pérouges est doté d’une piste en herbe de 700 mètres et est équipé de quatre avions légers de type DR-400 et PA-28. Fort de ses quatre-vingt-dix membres actifs et de ses six instructeurs, il est orienté vers l’initiation et la formation des jeunes pilotes. Nul doute que ce cadre bénéficiera à l’excellence de la formation de nos élèves.

      • Nous en avons évidemment profité pour prendre un peu l’air à bord d’un des PA-28 du club ; un petit vol de prise en main qui nous a amené droit vers St Didier au Mont d’Or afin de saluer le collège.

    • Monsieur Jazzini, en pilote chevronné,
      fait le tour d’avion avant le décollage et les pleins de carburant. 

     

    • Le directeur aux commandes, concentration maximum, sous l’œil bienveillant de M. Jazzini !

Illustrations  » VINCENT BD »
Pour le « Collège Fromente Saint-François »

FOCUS SUR L’ILLUSTRATEUR  » VINCENT BD » :
Aujourd’hui Lyonnais, Vincent est né à Aurillac dans le Cantal en 1974. Formé à l’école Émile Cohl de Lyon, il débute en 1997 et 1998 dans l’univers des jeux vidéo, chez Calysto, puis chez Doli Denki jusqu’en 2004, année où il collabore à l’adaptation en jeux vidéo de « Winnie l’ourson » pour la société Disney. Depuis toujours tenté par la bande dessinée, il publie ses premières planches dans la revue « Aviasport » tout en mettant au point un projet personnel. C’est en 2005 qu’il propose Albatros aux éditions Glénat, série dont le premier album est publié l’année suivante. Il revendique l’énergie tenace dans le trait de Régis Loisel et l’art de la mise en scène de Bernard Yslaire. Rares sont les jeunes auteurs qui font preuve d’une telle perfection dans l’élaboration du scénario et d’une aussi grande maturité graphique. C’est sans la moindre hésitation que nous plaçons aujourd’hui à la Une, la Jeune Pousse d’hier.

Texte © Glénat

Son site : ici
Son Facebook : ici